AVIS IMPORTANT: Ce site utilise des cookies pour améliorer les services que nous offrons. Si vous continuer à naviguer, considérons que vous acceptez son utilisation. Vous pouvez modifier les paramètres ou obtenir plus d'informations ici.

Ne plus afficher ce message

Parc du Labyrinthe de Barcelone

Le Parc du Labyrinthe fut conçu par Joan Antoni Desvalls, marquis de Llupià, qui construisit en 1791 un jardin néoclassique soumis aux influences italiennes et françaises de l'époque. Plus tard, au XIXe siècle, ses descendants agrandirent et rénovèrent le parc sous le nouveau goût romantique, et confièrent à l’architecte Elies Rogent un projet qui comprenait de nombreuses fontaines, des terrasses, des parterres et même un canal et une cascade.

Le parc est connu non seulement pour son labyrinthe imaginatif et ludique, mais aussi pour les statues qui ornent les palais et les temples qui y ont été érigés, ainsi que pour ses espèces botaniques de grande valeur, arbres et végétation. Se promener dans le Parc du Labyrinthe c'est comme voyager au cœur de la nature, marcher sur une route à cinq niveaux.

L'accès au parc se fait par le Palais Desvalls, d'où on peut contempler une fontaine ornementale. De là on passe par des jardins successifs. Tout d'abord, le Jardin du buis, avec ses arbustes de tailles et de formes différentes qui mènent au deuxième niveau, le Jardin domestique, qui se compose d'une spectaculaire plantation de camélias. On arrive maintenant au Labyrinthe lui-même, composé de plus de 750m de cyprès linéaires, recréant ainsi un labyrinthe déroutant de chemins et couronné par la statue d'Eros.

Après le Labyrinthe, nous rencontrons le Canal romantique, construit en 1853 et peuplé d’oies, de cygnes et de canards. À l’une des extrémités est l'Île de l'Amour. En empruntant le canal, nous découvrons le Pavillon néoclassique, lieu historique de réception des monarques espagnols Charles IV, Ferdinand VII et Alfonso XIII. Puis la route longe la pente naturelle qui mène à la Cascade, créée avec des pierres, dont l’eau s’écoule en ruisseau. A la fin du trajet on atteint le Cimetière false, un jardin de style néo-classique.

Parmi la variété botanique du parc se trouve une chênaie de 1903, un arbousier planté en 1913 et un séquoia de 1923. La mythologie est également présente dans le parc, alliant les statues d'Eros, du Minotaure, de Danaé et Ariane et de Dionysos avec la beauté des paysages du canal, de la cascade et du labyrinthe.

  • Parc du Labyrinthe
    Passieg dels Castanyers, 1
  • IMPRIMER IMPRIMER
Loading More Content
No More Content